BERTRAND, Louis, dit Aloysius

Lot 232
Aller au lot
Estimation :
6000 - 8000 EUR
Résultats sans frais
Résultat : 8 146EUR
BERTRAND, Louis, dit Aloysius

Gaspard de la nuit. Fantaisies à la manière de Rembrandt et de Callot. Par Louis Bertrand.
Précédé d'une notice par M. Sainte-Beuve. Paris, Angers, Imprimerie-librairie de V. Pavie, et Paris, chez Labitte, 1842.
In-8 (243 x 155 mm) de (2) ff., XXII pp., (1) f. blanc, 322 pp. mal chiffrées 324: maroquin aubergine orné d'un décor à répétition de compartiments quadrilobés, chacun serti de deux filets dorés et d'un listel à froid, dos à nerfs, coupes filetées or, bordures intérieures décorées, doublures et gardes de soie violette, couvertures imprimées conservées, tranches dorées sur témoins (Huser).
Édition originale tirée à200 exemplaires: préface de Sainte-Beuve.
“Un des beaux échecs dont les annales de la librairie fassent mention”, déplore l'éditeur Victor
Pavie en 1857; ne furent écoulés que vingt exemplaires, “tant donnés que vendus” (lettre de David d'Angers à Saint-Beuve).
Important et fameux recueil de poèmes en prose publié un an après la mort de l'auteur par ses amis.
Né en Italie au hasard de l'affectation de son père, officier de gendarmerie, Aloysius Bertrand (1807-1841) mourut à 34 ans de phtisie à Paris, au terme d'une vie misérable consacrée à la rédaction de son unique recueil poétique. “Il passa presque toute sa vie, il usa sa jeunesse à ciseler en riche matière mille petites coupes d'une délicatesse infinie et d'une invention minutieuse, pour y verser ce que nos bons aïeux buvaient à même la gourde ou dans le creux de la main”, dit Sainte-Beuve.
La vie de bohème eut raison de la volonté de ce “poète maudit” avant l'heure. Son ami le sculpteur
David d'Angers, qui l'avait veillé et soutenu des années durant, assista seul à son enterrement.
Bertrand fut, selon le mot de Sainte-Beuve, un de ces “grands généraux tués sous-lieutenants”.
232 “L'oeuvre exquis de Louis Bertrand” (Mallarmé)
Sa postérité littéraire et musicale est capitale.
Baudelaire, d'abord, reconnut sa dette en préface au Spleen de P
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue