[CONTES DE FÉES]. [MURAT (Henriette-Julie... - Lot 24 - Pierre Bergé & Associés

Lot 24
Aller au lot
Estimation :
2000 - 3000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 3 258EUR
[CONTES DE FÉES]. [MURAT (Henriette-Julie... - Lot 24 - Pierre Bergé & Associés
[CONTES DE FÉES]. [MURAT (Henriette-Julie de Castelnau, comtesse de)]. Contes de fées. Dediez à Son Altesse Serenissime Madame la princesse doüairiere de Conty. Par Mad. la comtesse de M****. Paris, Claude Barbin, 1698.
In-12 de (4) ff., 408 pp.: veau brun, dos à nerfs richement orné, coupes décorées, tranches mouchetées (reliure de l' époque).
Rare édition originale.
Dédiée à la princesse de Conti, elle offre trois contes: Le Parfait Amour, Anguillette et Jeune et belle.
Premier recueil de contes d'un auteur sulfureux.
Liée aux romancières de son temps qu'elle fréquente dans le salon de la marquise de Lambert, comme Mme d'Aulnoy ou Mme de La Force, Henriette-Julie de Castelnau, comtesse de Murat (1670-1716) participa à la mode des contes de fées de la fin du XVIIe siècle, dont le chefd'oeuvre devait être écrit par Charles Perrault.
“Toute jolie, toute charmante”, selon Mme de Sévigné, la comtesse de Murat vivait séparée de son mari: mondaine, son libertinage mais surtout ses amours féminines autant que son mode de vie trop dispendieux lui valurent exil et enfermement au château de Loches en 1702.
Il est probable que le châtiment fût inspiré par Mme de Maintenon qui la soupçonnait d'être l'auteur d'une satire dirigée contre elle. La comtesse de Murat n'obtint sa grâce qu'à la mort du roi Louis XV, en 1715.
Agréable exemplaire en reliure du temps.
Parfois un peu court en tête; un cahier légèrement déboîté.
(Rahir, Bibliothèque de l'amateur, p. 556.- Conlon, Prélude au Siècle des lumières II, n° 8861)
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue