[CRAMAIL (Adrien de Montluc, Comte de)]

Lot 31
Aller au lot
Estimation :
1000 - 2000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 1 504EUR
[CRAMAIL (Adrien de Montluc, Comte de)]
Les Jeux de l'inconnu. Rouen, Jean Osmont, 1637.
In-12 de 1 frontispice, (6) ff., 338 pp.: veau blond, dos à nerfs orné, pièce de titre de maroquin rouge, triple filet doré encadrant les plats, coupes filetées, tranches rouges (reliure du XVIIIe siècle).
Seconde édition, aussi rare que la première (non citée par Brunet).
Titre-frontispice gravé d'après Daniel Rabel.
Recueil de pièces satiriques d'une inspiration baroque portée à son paroxysme.
L'édition renferme non seulement les Jeux, dont Le Courtisan grotesque, mais aussi la seconde partie, laquelle se termine par les pages succulentes parfois jusqu'à l'obscène de La Maigre dédiée À très-déliée, très-menue, & très maigre Damoiselle. Confronté à son anatomie épineuse, le poète apostrophe le modèle et raille sa vertu: “Ne vous loüez pas si souvent d'estre chaste, jurant que personne n'a jamais accomply l'oeuvre de la chair avec vous. Ceux qui vous voyent le croiront assez facilement, puis que n'ayant ny chair, ny muscles, on ne pourroit commettre avec vous que le peché des os. Je deffie les Casuistes de luy donner un nom, est-ce fornication, brutalité, sodomie, ou simple pollution? Quant à moi, je doute si c'est mesmes un peché que de s'accoupler à une esquelete, ou de se joindre à une porte fenduë [...].”
Poète, romancier et auteur dramatique, Adrien de Montluc, prince de Chabanais (1571-1646) fut, sous Louis XIII, un de ces libertins et galants de cour qu'on appelait les Intrépides: il resta douze ans prisonnier à la Bastille et n'en sortit qu'à la mort de Richelieu.
“Avant coureur des lettres modernes, premier à libérer les mots, il marqua les pages d'une encre que trois siècles n'ont pas roussi”, selon le jugement d'Illiazd, le poète-éditeur qui a tiré de cet ouvrage deux des textes: Le Courtisan grotesque (illustré par Picasso de 18 pointes-sèches en 1952) et La Maigre (23 eaux-fortes de Miró).
Bel exemplaire en veau blond du XVIIIe siècle.
Des bibliothèques Remi Valdemar Ch
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue