GAILLARD (Antoine)

Lot 42
Aller au lot
Estimation :
3000 - 4000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 5 013EUR
GAILLARD (Antoine)
Oeuvres. Paris, Jacques Dugast, 1634.
In-8 de (8) ff. frontispice compris, 88 pp., 92 pp. mal chiffrées 94 sans manque: maroquin rouge à grain long, dos lisse orné, titre en long, double encadrement de filets dorés sur les plats avec fleurons dans les angles, coupes et bordures intérieures décorées, tranches dorées (Koehler).
Édition originale: elle est illustrée d'un portrait en pied de l'auteur gravé en frontispice et d'un curieux rébus gravé sur cuivre à pleine page.
Le portrait figure l'auteur jouant de la flûte à bec: il s'intitulait lui-même “le flûtiste”.
“Volume rare et curieux”, dit Brunet: il renferme les Oeuvres meslées d'un ancien laquais, Antoine Gaillard. Se nommant lui-même le “philosophe plaisant”, sans doute fut-il le premier à éditer les farces tabariniques. On y trouve une satire dialoguée en cinq actes: La Furieuse Monomachie de Gaillard et Bracquemart, et le Char de triomphe d'amour, notamment.
L'ouvrage est dédié à Catherine de Castille, comtesse de Saint-Hérem au service de laquelle travaillait l'auteur.
Viollet-le-Duc porte un jugement moins sévère que Charles Nodier sur la poésie d'Antoine Gaillard. Il relève notamment la satire des poètes du temps (Corneille est excellent, mais il vend ses ouvrages. / Rotrou fait bien des vers, mais il est poëte à gages, etc.), satire à laquelle participe Mlle de Gournay. L'auteur rapporte ainsi des propos de la fille d'alliance de Montaigne sur Ronsard, du Bellay, Malherbe, etc.
“Cette satire est dirigée par la nouvelle école de Malherbe contre celle de Ronsard, et c'est en cela qu'elle a de l'intérêt et que ce petit volume est fort recherché” (Viollet-le-Duc, Bibliothèque poétique, p. 443).
Bel exemplaire ayant appartenu à Charles Nodier qui le fit relier par Koehler.
Provenance: Oratoire de Saint-Magloire à Paris, avec inscription manuscrite sur le titre et le nom du donateur, R. Bouché p.o.- Charles Nodier, avec ex-libris (1844, nº 470).- E. Baudelocque (1850, n° 589)
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue