DESPORTES, Philippe

Lot 707
Aller au lot
Estimation :
3000 - 4000 EUR
DESPORTES, Philippe
Les Premières oeuvres de Philippe Des-Portes. Dernière édition, reveüe & augmentee.
Paris, Mamert Patisson, 1600. In-8 (167 x 110 mm.) de (8)-338-(6) ff.: vélin souple ivoire, titre à l'encre au dos (reliure de l'époque).
Dernière édition publiée du vivant de l'auteur.
Elle fixe le corpus définitif des oeuvres de Philippe Desportes (1546-1606), rival de Ronsard et ardent promoteur français des poètes italiens. Desportes avait découvert le Canzoniere et l'Arioste à Rome, dans les années 1560, alors qu'il suivait Antoine de Senecterre, évêque du Puy, dans ses voyages officiels.
"Très complète, très belle et justement estimée" (Tchemerzine), cette édition portant l'adresse de Mamert Patisson dépasse, au point de vue de la typographie et de l'impression, toutes celles qui se sont succédées à partir de 1573.
Quatre pièces sont ici en édition originale, mais le volume est souvent cité à cause de la présence, à la fin des "Derniers amours" (f. 152r), d'un sonnet inédit signé P. de Ronsard, "En faveur de Cleonice". Si l'attribution de cette pièce a pu être contestée (voir J. P. Barbier-Mueller, Ma Bibliothèque poétique, II, n° 104), on s'accorde de nos jours pour rendre le poème à Ronsard qui, réconcilié avec Desportes à la fin de sa vie, lui aurait offert ces vers entre 1583 et 1585 (Nicolas
Ducimetière).
Papier légèrement roussi, auréole claire dans la marge supérieure de la plupart des cahiers; infimes manques de vélin aux coins supérieurs et en bordure des plats.
Agréable exemplaire, sobrement relié.

Provenance: I. R. Delmas (ex-libris).
Tchemerzine-Scheler, II, p. 890. - N. Ducimetière, Mignonne, allons voir... Fleurons de la bibliothèque poétique Jean Paul Barbier-Mueller, p. 236, n° 63
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue