OUSHEBTI AU NOM DU HÉRAUT ROYAL OUDJAHOR,... - Lot 165 - Pierre Bergé & Associés

Lot 165
Aller au lot
Estimation :
10000 - 15000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 12 236EUR
OUSHEBTI AU NOM DU HÉRAUT ROYAL OUDJAHOR,... - Lot 165 - Pierre Bergé & Associés
OUSHEBTI AU NOM DU HÉRAUT ROYAL OUDJAHOR, SURNOMMÉ PSAMMÉTIQUE-SA-SEKHMET, NÉ DE TACHÉRET-MIN.
Il est momiforme, coiffé de la perruque tripartite, paré de la barbe postiche, et tient les instruments aratoires. Les jambes sont gravées de neuf lignes hiéroglyphiques (Chapitre VI du Livre des Morts) avec la titulature (Supérieur des scribes de la grande prison, Héraut royal), le nom, le surnom basilophore, la filiation maternelle inscrits lignes 1, 2 et 3. (Superbe qualité d'exécution).
Faïence siliceuse à glaçure turquoise.
Petit éclat à l'arrière de la base.
Égypte, Guiza, XXVIe dynastie, règne de Psammétique II.

H_18,2 cm
Probablement Hôtel Drouot, 1968.

Ancienne collection Daniel Lander (1927-2013), Paris, acquis avant 1975 auprès de la galerie Orient - Occident, Paris.
La tombe du Héraut royal Oudjahor fut inventée au XIXe siècle à Guiza (tombe
Lepsius n° 102). Par ses oushebtis conservés à Berlin, on sait qu'il était le fils de Tachéret-Min, elle-même fille de la maîtresse de maison Neshons.

Bibliographie:
J. & L. Aubert, Statuettes égyptienne, Paris, 1974, p. 224, fig. 138.
Gl. Janes, Shabtis. A private view, Paris, 2002, pp. 158-161, n° 83 a-b.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue