ALEX KATZ (NÉ EN 1927)

Lot 25
Aller au lot
150 000 - 250 000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 238 840 EUR

ALEX KATZ (NÉ EN 1927)

Green reflections #2, série Black Brook, 1999
Huile sur toile.
Signée et titrée deux fois au dos.

Oil on canvas.
Signed and titled twice on the reverse.
H_183 cm L_244 cm

Provenance:
- Galerie Thaddaeus Ropac, Paris
- acquis auprès de cette galerie par l'actuel propriétaire
- collection privée

"Realist painting has to do with leaving out a lot of detail.
I think my painting can be a little shocking in all that it leaves out.
But what happens is that the mind fills in what's missing...
Painting is a way of making you see what I saw."

"The abstract expressionists had that thing of, subject matter becomes content, content becomes form. And I always thought there was no room for style. I felt with my painting, the style really is the content. The style holds everything together"

Alex Katz peint avec une économie de traites et une simplification des formes convergeant vers une composition fondée sur l'essentiel.
Les différents éléments sont peints sur un seul et même plan faisant disparaitre la notion de profondeur.
Simplifier les formes pour une présence saisissante.

Pour sa première exposition individuelle organisée à la Roko Gallery de New York, en 1954, Alex Katz présenta des oeuvres figuratives en petit format, peintes à coups de pinceau déliés.
Ces oeuvres étaient en partie le fruit de son intérêt précoce pour le jazz et l'improvisation, mais anticipaient aussi l'un des thèmes essentiels de son oeuvre: le portrait. Les premières toiles de Katz, qui datent de l'époque où l'Expressionisme
Abstrait était encore dominant, préfiguraient un intérêt renouvelé pour le réalisme dans la représentation, avant même l'apparition du Pop Art. Katz, qu'on associait habituellement au Pop parce qu'il utilisait des éléments du cinéma, de la publicité et de la mode, rejetait cette connexion: «Le Pop
Art travaille avec des signes mais mon oeuvre a à voir avec les symboles. Le Pop Art est cynique et ironique. Mon oeuvre non. Ça fait une grande différence. Le Pop Art est moderne.
Mon oeuvre est traditionnelle».

Dans les années 1960, il commença à créer des tableaux grand format avec son style plat caractéristique, dans lesquels les personnages apparaissaient face à des paysages abstraits ou sur des fonds monochromes. La complexité de ses compositions augmentait parallèlement à la taille de ses tableaux: alors que ses premières peintures montraient des individus seuls ou en couple, les scènes deviennent de plus en plus élaborées avec des groupes de personnes ou le même sujet reproduit plusieurs fois. Dans les années soixante-dix, il continua d'explorer la peinture grand format et créa ses plus grandes oeuvres. Dans la décennie suivante, il développa un nouveau style pictural en incorporant de grandes extensions de paysage, sans abandonner le portrait. Dans les deux dernières décennies, les oeuvres de Katz ont évolué vers l'abstraction et présentent des compositions où l'iconographie se réduit à une toute petite partie de la surface de l'oeuvre.

Pendant plus de vingt étés passés dans le Maine, Katz a peint et repeint un modeste ruisseau du nom de «black brook», qui passe à proximité de son atelier et de sa maison de Lincolnville.
Les oeuvres de la série Black Brook varient en taille, depuis les petits tableaux intimes jusqu'aux toiles monumentales et enveloppantes. Plusieurs représentent le reflet découpé du paysage environnant sur la surface de l'eau, avec l'image inversée. Au moyen de ce motif spatialement ambigu, Katz évoque efficacement le phénomène de la perception, par lequel les images sont inversées en passant par la cornée mais perçues de nouveau à l'endroit par le cerveau.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue