SOFFICI Ardengo (1879-1964)

Lot 208
Aller au lot
Estimation :
600 - 800 EUR
Résultats sans frais
Résultat : 600EUR
SOFFICI Ardengo (1879-1964)
Peintre italien. Après un séjour à Paris de 1900 à 1907 au cours duquel il se lia entre autres avec Apollinaire, Max Jacob et le douanier Rousseau, il se fixa à Florence, adhéra au futurisme puis revint définitivement à une figuration classique. Trois lettres autographes signées, 9 pages in-8 ; Poggio a Caiano, 14 décembre 1938/15 février 1949. Trous de classement touchant le texte par endroits. Correspondance artistique à un Galeriste qui a très avantageusement vendu ses oeuvres. - En 1938, le peintre exprime sa satisfaction après le succès d'une exposition : « ... Tutto infatti è andato assai bene ed io sono contento, contento specialmente di lei, del Suo modo di agire e contento di averla conosciuta... Va bene per la mostra a Torino... ». Il demande à être parfaitement renseigné sur les acquéreurs et les titres des tableaux achetés par chacun d'eux, etc. - En pleine guerre, le 20 mars 1943, il est heureux d'annoncer que ses toiles ses sont arrachées lors d'une exposition à Florence ; il en profite pour augmenter ses prix : « ... Non so se tu abbia saputo... ho venduto tutti i dipinti che ci avevo messo. Non ho dunque per il momento nulla da mandarti ; ma già sto lavorando... Ti avverto intanto che i pezzi dovranno essere equiparati a quelli raggiunti dalle mie opere a Firenze, dove un paese di 50 x 40 circa l' ho venduto 6000 lire nette e uno di 70 x 50 circa... per 10.000... », etc. Sur un papier de la Reale Accademia d'Italia. - En 1949, à propos de son ami (Dilvo Lotti, 1914-2009) : « ... Scrissi anni fa quel che pensavo di questo giovane e interessante artista ; se il mio pensiero coincidesse col tuo ne avrei molto piacere... ».
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue