ÉGYPTE

Lot 147
Aller au lot
60 000 - 80 000 EUR
Résultat : 80 000 EUR

ÉGYPTE

Portrait du Fayoum. Il est peint, sur fond or, du buste d'un militaire légèrement tourné vers la gauche. Le visage, éclairé par la droite, et vu presque de face, présente un modelé finement traité, construit par des rehauts ocre rouge et des ombres foncées. Sa chevelure bouclée est ceinte d'une couronne dorée, et il porte un fin collier de barbe. Il est vêtu d'une tunique blanche à clavus rose, barrée par un balteus (baudrier) rouge ; ce baudrier, utilisé pour l'attache de l'épée et parfois du bouclier, est normalement porté sur l'épaule droite et non, comme ici, sur la gauche. Il est également vêtu du sagum, manteau typiquement militaire. Encaustique et feuilles d'or sur fin panneau de bois ; importants restes de bandelettes. Égypte, probablement el-Hibeh, IIe siècle, ca. 125-135 apr. J.-C. H_43 cm L_25 cm Fayum portrait of a young military man. Egypt, probably el-Hibeh, 2nd century A.D., ca. 125 - 135 A.D. 16,9 by 9,8 in. Ancienne collection américaine, acquis en 1983. Ancienne collection britannique, acquis dans les années 1920-1930 (Blanchard, Le Caire). Publication : Kl. Parlasca & H. G. Frenz, Ritratti di mummie, série B, vol. IV, Rome, 2003, n° 722, p. 51, pl. 164.4. Kl. Parlasca, Paula Modersohn-Becker und die Ägyptischen mumienportraits, Brême, 2007, p. 53 et 55, n° 20. El-Hibeh est situé au sud du Fayoum ; la cité faisait partie du 18e nome de Haute Égypte. Son ancien nom égyptien Ta-Dehenet ("La falaise") est du à la proximité d'un promontoire rocheux. À partir de l'époque ptolémaïque, la ville prendra le nom d'Ankyrônpolis. Connu dès le Moyen Empire, El-Hibeh prendra une certaine importance sous les Ramsès, lesquels y installèrent une garnison militaire à demeure, probablement à l'origine de l'érection de la grande forteresse. Puis la cité deviendra la frontière septentrionale du royaume des Grands Prêtres Thébains ; elle semble décliner sous les deux dominations perses mais reprendra sa position géopolitique et économique avec l'arrivée des macédoniens. Elle sera de nouveau un important siège militaire et économique durant toute la période ptolémaïque et impériale sous l'influence d'une élite de colons grecs puis romains. La nécropole romaine a révélé de nombreuses momies de hauts gradés militaires et de leur famille, souvent accompagnées de portraits peints à l'encaustique, comme ici, en guise de masques funéraires, enchâssés dans des linceuls de couleur pourpre.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue