[GIRARDIN, Stanislas, vicomte d'Ermenonville comte de.]

Lot 897
Aller au lot
Estimation :
2000 - 3000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 6 066EUR
[GIRARDIN, Stanislas, vicomte d'Ermenonville comte de.]
Promenade ou Itinéraire des jardins d'Ermenonville, auquel on a joint vingt-cinq de leurs principales vues, dessinées & gravées par Mérigot fils. À Paris, chez Mérigot père, Gattey, Guyot et à Ermenonville, chez Murray, 1788.
In-8 [217 x 135 mm] de 68 pp., (2) ff. de musique gravée pour la Chanson du berger, 25 planches hors texte: maroquin rouge, dos lisse orné, pièce de titre de maroquin vert, triple filet doré encadrant les plats, coupes et bordures intérieures décorées, tranches dorées (reliure de l'époque).
Édition originale: elle est ornée de 25 planches hors texte gravées à l'aquatinte et tirées en sépia.
Texte et illustrations sont l'oeuvre des propriétaires du jardin d'Ermenonville: le marquis René-Louis de Girardin (1735-1808) et ses enfants, en particulier l'aîné, Stanislas, futur général comme son père. Le marquis était un original: il se tenait à l'écart de la ville et de la cour jugées corrompues.
Ermenonville, c'est Clarens, revu et corrigé par la science physiocratique pour ce qui est de l'exploitation agricole.
Le plus beau jardin paysager de France.
Le domaine est situé dans l'Oise, à cinquante kilomètres de Paris sur la route de Compiègne. Sur un sol ingrat, Girardin entreprit des travaux gigantesques. Il avait engagé un bataillon de deux cents jardiniers écossais. Les marécages cédèrent bientôt la place à un gracieux réseau de cascades, d'étangs, avec des fabriques dans le genre d'Hubert Robert, une prairie arcadienne inspirée de Poussin, un verger issu de La Nouvelle Héloïse, un désert sablonneux et parsemé de rochers moussus, la cabane de Philémon et Baucis, un temple de la Philosophie dédié à Montaigne. Pas une allée rectiligne, mais un séjour enchanteur qui reflète la personnalité du disciple fervent de Rousseau.
Le marquis était aussi l'auteur d'un traité De la Composition des paysages (Genève, 1777) prônant un renouveau esthétique pour mieux s'écarter du modèle anglais dominant.
La réputation du jardin paysag
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue