[CATHERINE DE MÉDICIS]. Discours merveilleux...

Lot 12
Aller au lot
1 000 - 1 500 €
Résultats avec frais
Résultat : 821 €

[CATHERINE DE MÉDICIS]. Discours merveilleux...

[CATHERINE DE MÉDICIS].
Discours merveilleux de la vie, actions & deportemens de Catherine de Medicis Royne mere. Auquel sont recitez les moyens qu'elle a tenu pour usurper le gouvernement du royaume de France, & ruiner l'estat d'iceluy.
S.l., 1575. — In-8, 160 x 100: 95 pp. Maroquin brun, double encadrement de deux filets à froid, fleuron doré et azuré aux angles, et fer ovale doré composé d'entrelacs, de motifs azurés et du mot Paulatim au centre sur les plats, dos à nerfs orné, dentelle dorée intérieure, tranches dorées (Capé).
Édition très rare, parue la même année que l'originale, imprimée en petits caractères, de ce célèbre et très violent pamphlet politique huguenot dirigé contre Catherine de Médicis.
Publié de façon anonyme, il fut tour à tour attribué à Henri Estienne, Théodore de Bèze,
Jean de Serre, Pierre Pithou ou encore Innocent Gentillet. Il ne serait en réalité d'aucun de ces auteurs.
«Se bornant au côté tragique de l'histoire, l'écrivain n'insiste sur aucun détail graveleux: il ne parle pas même de la visite de Catherine au cadavre de Soubise, le lendemain de la Saint-
Barthélemi. Le Discours merveilleux lancé dans le public entre la mort de Charles IX et le retour d'Henri III à Paris était un premier acte du parti des politiques, qui réunissait contre la reine et
Henri III les nobles catholiques et protestants autour du duc d'Alençon, encore prisonnier de
Catherine, ainsi que le roi de Navarre. Le but de ce pamphlet est de montrer Catherine visant tout le long de sa vie à anéantir la noblesse française, et la Saint-Barthélémi elle-même n'ayant pas d'autre portée. L'auteur ménage avec une intention marquée les gentilshommes catholiques qu'on a vus les plus animés contre les huguenots: il lave même les Guises du complot de la
Saint-Barthélemi pour en charger uniquement Catherine, représentée comme le patient et ambitieux assassin de la noblesse de France» (Sayous, Études littéraires sur les écrivains français de la Réformation, 1854, II, pp. 108-109).
L'importance et la notoriété de cet écrit était tels qu'on le réimprima à de nombreuses reprises jusqu'au XVIIe siècle: il fut même traduit en latin, allemand, hollandais et anglais.
Très bel exemplaire en reliure de Capé.
Quelques frottements d'usage aux coiffes, aux charnières et aux coins.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue