DECREMPS (Henri)

Lot 18
Aller au lot
300 - 400 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 190 EUR

DECREMPS (Henri)


La Magie blanche dévoilée ou explication Des Tours surprennants, qui font depuis peu l'admiration de la Capitale et de la Provinnce, avec des réflexions sur la Baguette divinatoire, les Automates, Joueurs d'Échecs. &c. &c.
Paris: Langlois, Tiger, l'auteur, 1784. — In-8, 193 x 122: frontispice, titre, xvj, 138 pp.
Veau marbré, dos lisse orné, tranches rouges (reliure de l' époque).
Édition originale du premier des 5 textes que le prestidigitateur et professeur de sciences Henri
Decremps (1746-1826) consacra à la magie blanche. Le dernier parut en 1789. Il s'agit avant tout des explications des expériences du prestidigitateur et magicien Giuseppe Pinetti (1750- 1805?).
Parmi les tours dévoilés figurent: «Le Grand Sultan, Automate qui répond à diverses questions» - «Le Mouchoir marqué, coupé, déchiré & racommodé» - «La Carte dansante» - «La Carte clouée au mur d'un coup de pistolet» - «L'Oiseau mort, & ressuscité» - «Le Bouquet magique, qui s'épanouit au commandement» - «La Carte qui saute en l'air, en sortant du jeu, sans qu'on la touche» - «La Baguette divinatoire», etc. Suivent 4 sections portant entre autres sur un «Orgue jouant de lui-même», un «Automate jouant de la flute au commandement, quoique bien isolé, au milieu d'un jardin», un «Tour extraordinaire nouvellement inventé», un tour «Sur un vers latin, qu'on peut retourner de plus de trois millions de manieres, on fait une opération par laquelle il semble qu'il est possible de prévoir ou de contraindre la pensée d'autrui», etc. L'ouvrage se termine par une Lygogryphe-charade en vers.
L'édition est illustrée d'un frontispice gravé par Hemery d'après Queverdo, figurant l'auteur réalisant le tour de la carte clouée au mur d'un coup de pistolet, et d'un titre gravé. On trouve également une figure sur bois dans le texte page 129.
Exemplaire en reliure de l'époque. Il manque comme presque toujours les deux derniers feuillets, le dernier devant «être envoyé à l'auteur pour avoir des éclaircissemens sur la section
III du chapitre XXV» (page i), et l'autre devait être chauffé pour connaître la solution de la logogryphe-charade, laquelle solution y était inscrite à l'encre sympathique. Il reste un petit morceau de ce feuillet brûlé.
Cette édition originale est rare, on rencontre plus habituellement la réédition de 1789.
Travaux de vers sur les plats et au dos, coiffe de tête arasée, 2 coins abîmés. Dernière garde en partie défaite.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue