PAIRE DE FAUTEUILS À LA REINE en hêtre mouluré,...

Lot 179
Aller au lot
4 000 - 5 000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 16 250 EUR

PAIRE DE FAUTEUILS À LA REINE en hêtre mouluré,...

PAIRE DE FAUTEUILS À LA REINE en hêtre mouluré, sculpté, laqué crème. Pieds fuselés, cannelés à dés de raccordement centrés de rosaces. Traverse antérieure droite moulurée.
Supports d'accotoirs à cavets, terminés par des enroulements.
Dossier simplement mouluré.
Estampille «J.B.BOULARD», Jean-Baptiste Boulard (c.1725- 1789), reçu maître le 17 avril 1754. Porte une étiquette sous les ceintures postérieures: «Le salon de Madame de Lamballe à Fontainebleau, n° 133».
Marque à l'encre sous les ceintures postérieures: n° 9 et n° 10.
Epoque Louis XVI.
H_90 cm L_51 cm
Les différentes indications sur les étiquettes nous permettent donc d'identifier le château de Fontainebleau comme lieu de livraison et Thérèse-Louise de Savoie-Carignan, princesse de Lamballe (1749-1792) comme destinatrice.
Ses appartements au château de Fontainebleau donnaient sur la cour des Fontaines. Ils se composaient d'une antichambre, d'une salle à manger, de deux salons, d'une salle de billard, d'une chambre à coucher, d'un cabinet...
Le 27 mars 1788, l'ordre N° 133 du Garde-Meuble de la Couronne donnera commande à Boulard pour «le service de Made le Princesse
Lambal à Fontainebleau». Il lui sera commandé: deux grandes bergères, deux tabourets, «10 fauteuils aussi pareils à double moulure et doucine de 15 livres pièce, ci 150 livres» (dont deux sont présentés dans cette fiche) et 10 chaises.
Thérèse-Louise de Savoie-Carignan, princesse de Lamballe, devient par son mariage avec Louis-Alexandre de Bourbon, la belle fille du duc de Penthièvre, un des hommes les plus riches d'Europe. A la mort de son mari, son beau-père lui offrira la chaumière au coquillage dans les jardins du château de Rambouillet. La reine Marie Antoinette la nommera surintendante de la Maison de la reine en 1775, siège qui sera vite repris par la duchesse Gabrielle de Polignac.
La mort de la Princesse de Lamballe a suscité beaucoup de fantasmes, et les divergences abondent.
Après avoir été battue à mort et son corps mutilé, on lui coupa la tête qu'on plaça sur une pique qu'on fît défiler dans Paris.
Cette funeste parade s'arrêtera devant la salle à manger de la Reine
Marie-Antoinette qui s'évanouit.
Bibliographie: L. Condamy, Jean-Baptiste Boulard, Menuisier du Roi, Editions Faton, Dijon, 2008, page 279 et 280.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue