PIERRE ALECHINSKY (NÉ EN 1927)

Lot 43
Aller au lot
80 000 - 100 000 €
Résultat : 80 000 €

PIERRE ALECHINSKY (NÉ EN 1927)

Copeaux en lecture, 1999-2000 Acrylique avec remarques marginales sur papier marouflé sur toile. Signée en bas à droite. H_147 cm L_186 cm Un certificat de l'artiste sera remis à l'acquéreur. Provenance: Galerie Lelong, Paris, France Expositions: « Pierre Alechinsky-Malerier, Akvareller, Raderinger, skulpturer », Galerie Leif Jensen, Valby, février-mars 2001 Pierre Alechinsky « Une simultanéité aussi forte qu'une catastrophe de chemin de fer. Une brève rencontre de choc. Et nous ne savions plus si c'était Copenhague qui était là, ou Bruxelles, ou Amsterdam. Nous ne savions plus si nous étions peintres ou écrivains. Ce qui a duré mille jours et mille nuits exactement. C'est, pour une catastrophe de chemin de fer, énorme. A la fin, Alechinsky s'est effondré et a formé ainsi la IIe Exposition internationale d'Art expérimental. Nous avions forcé la dose, Jorn est parti pour le sanatorium, moi aussi. Si nous avions continué encore un mois, à ce train-là, il n'y aurait pas eu de survivants ». (Christian Dotremont). Pierre Alechinsky est sans conteste l'un des représentants les plus éminents du mouvement Cobra. C'est à l'Ecole nationale supérieure d'Architecture et des Arts décoratifs de Bruxelles (La Cambre) qu'il entame des études d'arts graphiques, de typographie et d'imprimerie du livre. Rapidement son univers s'impose et il intègre le groupe de la « Jeune Peinture Belge » en 1947. Sa rencontre avec Christian Dotremont, fondateur du mouvement Cobra (Copenhague, Bruxelles et Amsterdam), l'amène à intégrer ce groupe d'avantgarde artistique à partir de 1949. Durant la brève existence du groupe, il s'adonne avec passion à l'organisation d'expositions et à la réalisation de la revue Cobra. Durant cette période, Alechinsky ne s'implique pas totalement dans son projet artistique. Néanmoins, il manie le langage de l'abstraction avec un sens stupéfait de la couleur et de l'harmonie. L'influence de Cobra s'observe, quant à elle, dans les motifs abstraits et stylisés. Après la dissolution du groupe, il s'installe à Paris. Là-bas, il découvre la calligraphie orientale et s'intéresse de plus en plus aux matériaux qui lui permettent de donner libre cours à un style fluide, comme l'encre. C'est à New York, en revanche, qu'il découvre l'usage de formats surdimensionnés et de la peinture acrylique, à laquelle l'initie Walasse Ting. Personnalité incontournable de la scène artistique belge, c'est à travers un large flot d'impulsions et d'inspirations que Pierre Alechinsky créa un univers fantasmagorique à la fois énigmatique et fascinant qui marquera à tout jamais son oeuvre.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue