Gérard de Nerval. Fragment d'Aurélia. [Vers... - Lot 18 - Pierre Bergé & Associés

Lot 18
Aller au lot
Estimation :
50000 - 60000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 58 500EUR
Gérard de Nerval. Fragment d'Aurélia. [Vers... - Lot 18 - Pierre Bergé & Associés
Gérard de Nerval. Fragment d'Aurélia. [Vers 1855]. Manuscrit autographe, 2 feuillets in-8 écrits au recto seulement (205 x 130 mm) montés sur onglets: maroquin noir souple, titre en lettres dorées sur le premier plat, doublures et gardes de daim bordeaux, chemise, étui (Loutrel). Document autographe infiniment précieux: il s'agit de deux pages d'Aurélia retrouvées sur la dépouille du poète après son suicide, rue de la Vieille Lanterne, le 26 janvier 1855 à l'aube. “On trouva sur lui quelques pièces d'identité, son passeport pour l'Orient, une lettre, deux reçus d'un asile, une carte de visite (celle d'Asselineau); enfin... les derniers feuillets d'Aurélia ! Il ne lui restait qu'une pièce de deux sous, réservée sans doute à acquitter son droit de paille” (Aristide Marie). Les feuillets étaient au nombre de quatre et se suivaient: ces deux premiers, exposés en 1955 à la Bibliothèque nationale lors de la rétrospective consacrée au poète (nº 306 du catalogue), appartenaient alors au collectionneur d'autographes Alfred Dupont. (Vente Alfred Dupont novembre 1956, nº 253.) Les deux suivants appartenaient au Dr Jacques Lacan; ils ont récemment reparu dans la vente de la bibliothèque de Bernard Loliée (Bibliothèque R. et B.L., VII, 2018, nº 210). “Le rêve est une seconde vie. Je n'ai pu percer ces portes d'ivoire ou de corne qui nous séparent du monde invisible.” Les deux premières phrases d'Aurélia expliquent assez la fascination qu'exerça Nerval sur les surréalistes qui en firent un de leurs précurseurs - André Breton plaçant le récit parmi les douze livres majeurs de la littérature française. “Livre infaisable”, pour reprendre la formule de Dumas, Aurélia est le récit d'une descente aux enfers et la tentative de traduction à la première personne des rêves du poète. Nerval concevait le rêve à la fois comme thérapie et comme instrument d'exploration; l'ouvrage, qui devait d'abord s'intituler Le Rêve et la Vie, a été écrit durant les deux derniers séjours de l'auteur d
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue