[René HILSUM]. “Vers l'idéal.” Rêver le juste,... - Lot 45 - Pierre Bergé & Associés

Lot 45
Aller au lot
Estimation :
3000 - 4000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 5 055EUR
[René HILSUM]. “Vers l'idéal.” Rêver le juste,... - Lot 45 - Pierre Bergé & Associés
[René HILSUM]. “Vers l'idéal.” Rêver le juste, aimer le beau et dire le vrai. Paraît le 5 de chaque mois. Paris, Imprimerie Vers l'Idéal, mai 1912. In 4 de 14 pp., en feuilles. Seul numéro paru, dont on ne connaît guère qu'une poignée d'exemplaires. “Il n'existe pas de superlatif pour décrire la rareté de cette revue dont on ne connaît actuellement que 5 exemplaires” (andrebreton.fr). Polygraphiée en mai 1912 sur une machine Gestetner, grande nouveauté à l'époque, la revue était dirigée par René Hilsum (1895-1990), condisciple d'André Breton et de Théodore Fraenkel au lycée Chaptal. Il avait créé en 1911 le Groupe des Chaptaliens socialistes, auquel Breton adhéra l'année suivante. Lancée en mai 1912 par Hilsum, la revue annonçait une parution le 5 de chaque mois. Dans l'unique numéro paru et sous le pseudonyme de René Dobrant, anagramme de son nom, André Breton fit paraître deux poèmes: Le rêve, daté de septembre 1911, et Eden (avril 1912). Contraint de quitter le lycée après son premier baccalauréat, René Hilsum obtint le second en candidat libre et débuta des études de médecine. Durant cette période, il demeura en contact avec ses anciens camarades. (Il accompagnait ainsi régulièrement Breton aux matinées poétiques du Vieux Colombier et chez Paul Valéry.) Renonçant à ses études de médecine, René Hilsum fonda après la Première Guerre mondiale les éditions Au Sans Pareil qui devinrent le foyer de l'avant-garde, publiant notamment les livres des dadaïstes et des surréalistes. Breton y fit aussitôt paraître Mont de piété (1919), puis Les Champs magnétiques (1920). L'exemplaire, qui provient des archives de René Hilsum, est parfaitement conservé.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue