Hans BELLMER.

Lot 268
Aller au lot
Estimation :
15000 - 20000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 18 200EUR
Hans BELLMER.
Portrait de Mme Edwarda. Sans lieu, 1954. Dessin original au crayon sur calque, signé et daté (environ200 x 105 mm): sous verre, cadre de bois peint. Remarquable dessin original signé: ce portrait de Mme Edwarda est la neuvième gravure du roman de Georges Bataille. “Bellmer reprend l'idée d'un traitement «arcimboldesque » du visage et de la chevelure de Mme Edwarda; ils ne sont plus qu'un enchevêtrement de jambes et de seins, surmontés de l'image bestiale d'un accouplement. Quelques larmes perlent vers le cou [...], tandis que la bouche débordée de liquide (bave, larmes, sperme) pend la langue de la putain («Au milieu d'un essaim de filles, Mme Edwarda, nue, tirait la langue »)” (Pierre Dourthe, Bellmer, le principe de perversion, 1999, p. 194). L'édition du roman de Georges Bataille illustrée de douze gravures sur cuivre de Hans Bellmer ne parut chez Georges Visat qu'en mars 1965. À l'origine, l'édition devait paraître chez Jean-Jacques Pauvert en 1955, mais Bellmer n'ayant pas achevé à temps les gravures, le projet fut avorté. Georges Visat racheta les cuivres à l'éditeur dix ans plus tard et négocia les droits du texte avec Diane Bataille, la veuve de l'écrivain mort en 1962. Quelques années plus tôt, en 1946, Bellmer avait illustré l'autre grand roman érotique de Bataille, Histoire de l'oeil (cf. nº 239 de ce catalogue). Étiquette au dos de la galerie Albert Loeb and Krugier de New York, avec la mention au crayon: “Not for sale.”
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue