Un bracelet à la gloire de la France

ÉMILE FROMENT-MEURICE (dans le goût de)
Bracelet en or jaune ajouré et sculpté d’une scène de putti chassant des dragons
dans une frise de rinceaux sertis de roses, la partie arrière ciselée de fleurs de lys.
Travail du milieu du XIXe siècle.
3 000 / 5 000 €​


Reprenant les motifs du style Néo-Renaissant, ce bracelet témoigne du niveau de technicité élevé atteint par les orfèvres des années 1850 en matière de ciselure, sculpture et assemblage. La symbolique victorieuse des angelots domptant les dragons est fortement associée à celle de la France, avec les fleurs de lys, voulant alors démontrer sa toute puissance économique et commerciale en pleine guerre de Crimée.  Nous sommes dans une décennie qui a vu la fin de la guerre d’Orient avec le traité de Paris ainsi que la naissance du « Petit Prince » Louis Napoléon Bonaparte, évènements qui apporteront un essor considérable aux affaires.
 
-> accédez aux informations de la vente