Plaque centrale de croix en bronze et cuivre...

Lot 14
Aller au lot
30 000 - 40 000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 132 600 EUR

Plaque centrale de croix en bronze et cuivre...

Plaque centrale de croix en bronze et cuivre ciselé, gravé et doré.
Christ: long cou tendu avec tête avancée, inclinée sur la gauche, chevelure partagée par une raie médiane, longues mèches reposant sur les épaules, moustaches en virgule et barbe courte; bras à l'horizontale avec avant-bras relevés et mains fléchies aux pouces en adduction; anatomie encore influencée par le type byzantin avec pectoraux en pèlerine, nombreuses côtes sous-mammaires et abdomen légèrement gonflé; long perizonium s'arrêtant au-dessus des genoux avec repli médian en V et noeud sur la hanche droite; jambes fléchies déportées à gauche et pieds juxtaposés.
Croix: branches se terminant en chapiteau à volutes; intersection en cercle crucifère portant l'alpha et l'omega et, derrière les épaules du Christ, IN RI (monogramme du Christ).
Inscriptions aux extrémités et sur le cercle: à gauche, [CHRISTVS] REX OBIT IN [CRVCE] (Le Christ roi meurt sur la croix); en haut, L[AVS] IN NO[MINE]
PROT[ECTORIS NOSTRI] (Louange au nom de notre protecteur); à droite, Q[VI] P[ERPETVO] LAV[DA]
TVS S[IT] (Qu'il soit loué à jamais); en bas, [RES]
VRGIT B[E]N[E]I (?) M[ERI]TO (Il ressuscite à bon droit); sur le cercle, + PRO CRVCIS INDIQVE (pour INDICATIONE) X (CHRISTVS SATVRNI [REGNO NOS ERADICAVIT] (En échange du prix de sa croix, Christ nous a arrachés au règne de Saturne)
Ouest de la France, première moitié du XIIe siècle Hauteur: 28,8 cm - Largeur: 24 cm
Christ, Hauteur: 16,3 cm - Largeur: 16,8 cm
Fixée sur un crucifix en bois noirci XVII/XVIIIe (dorure usée)
Provenance: ancienne collection privée, Nantes, dans la famille depuis le XIXe siècle Le Christ de cette plaque centrale de croix, d'une facture particulièrement raffinée, est un modèle assez rare. Un seul autre exemplaire semble avoir été répertorié par le Docteur Paul Thoby, ancien conservateur honoraire du musée départemental Thomas Dobrée de Nantes, auteur d'un remarquable ouvrage sur le Crucifix. Illustré sous le n°144, pl. LXIV, il est indiqué comme étant conservé dans une famille de Belligné (Loire-Atlantique) et provenant probablement de l'abbaye de Pontron située non loin de ce village. Le Docteur Thoby établit une comparaison avec un autre Christ conservé au musée Saint-Jean d'Angers et trouvé à Soudan dans le même département; son perizonium davantage élaboré indique pour lui une réalisation plus tardive, de la seconde moitié du XIIe siècle. Le livre de Peter Bloch sur les crucifix romans en bronze publie également le Christ de Belligné en reprenant les mêmes informations (fig.). Ces éléments, mis en relation avec la provenance nantaise de cette plaque centrale de croix, permettent ainsi d'avancer une origine de l'Ouest de la France pour cette production. Le Christ en bronze est ici sur sa plaque d'origine, très rarement conservée, ce qui constitue un ensemble particulièrement remarquable.
Ouvrages consultés: Dr P. Thoby, Le Crucifix des Origines au Concile de Trente, La Roche-sur-Yon, 1959, p 105, n° 144, pl. LXIV; P. Bloch, Bronze-Romanische Kruzifixe, Bronzegerate des Millelalters, t.5,.
Berlin, 1992, p 214, V B 7, pl. p 92.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue