Feuillet gauche d'un diptyque en ivoire sculpté... - Lot 13 - Pierre Bergé & Associés

Lot 13
Aller au lot
Estimation :
5000 - 7000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 7 150EUR
Feuillet gauche d'un diptyque en ivoire sculpté... - Lot 13 - Pierre Bergé & Associés
Feuillet gauche d'un diptyque en ivoire sculpté en profondeur. Scènes sur deux registres dans un quatre-feuilles à redents bordé d'un double listel, à la partie supérieure, la Nativité aux Bergers, à la partie inférieure, l'Adoration des Mages.
La Nativité aux Bergers : la Vierge est allongée, la tête appuyée sur sa main droite, posant son autre main sur l'Enfant emmailloté qui repose près d'elle dans un berceau, saint Joseph est à ses pieds ; dans l'angle gauche, un ange tenant un phylactère, au centre, un berger regardant l'Étoile, à droite, deux brebis et une chèvre ; le boeuf est couché au premier plan, la tête de l'âne est visible à gauche.
L'Adoration des Mages : la Vierge est assise à gauche tenant l'Enfant debout sur ses genoux, celui-ci saisit le présent apporté par le Mage agenouillé devant lui ; sur la gauche, un roi se tient debout, un vase dans une main, au centre, le troisième montre l'Étoile.
Rhin moyen, Cologne, milieu du XIVe siècle Hauteur : 12,7 cm - Largeur : 7,6 cm - Epaisseur : 0,6 cm - Poids : 100 g (petites fentes, main droite d'un mage manquante)
Ouvrages consultés : D. Gaborit-Chopin, Ivoires médiévaux Ve - XVe siècle, Musée du Louvre, Paris, 2003, cat.158 , p 394-396 ; Expositions Detroit-Baltimore 1997, Images in Ivory. Precious Objects of the Gothic Age, The Detroit Institute of Arts - Walters Art Gallery, cat.42, p 200-201.
Rares sont les diptyques montrant les scènes du Nouveau Testament insérées dans des quatre-feuilles. Plusieurs exemples sont cependant connus dans les collections muséales, notamment au Louvre qui en conserve deux, dont un à quatre registres superposés (inv. OA 103 et OA 4089). Ce type d'agencement décoratif s'observe tout au long du XIVe siècle. Le feuillet présenté ici est d'une excellente facture qui peut être rapprochée de celle du diptyque du Louvre attribué à l'atelier parisien dit “du coffret de Cracovie” (fig. a). Cependant, la raideur des attitudes et des drapés rattache son style à la sphère germanique. La composition de l'Adoration des Mages se retrouve ainsi presqu'à l'identique sur plusieurs volets colonais comme par exemple celui conservé au musée
Kestner de Hanovre provenant vraisemblablement du même atelier (fig. b)
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue