Honoré de BALZAC.

Lot 1
Aller au lot
Estimation :
15000 - 20000 EUR
Honoré de BALZAC.
Histoire intellectuelle de Louis Lambert. Paris, Charles Gosselin, 1833.
In-12 de 264 pp.: demi-maroquin rouge, dos à nerfs orné, non rogné, tête dorée (reliure de la seconde moitié du XIXe siècle).
Première édition séparée, en grande partie originale.
Non seulement le texte a été remanié, mais il a été augmenté.
Le volume est devenu rare: insatisfait, Balzac en a racheté autant d'exemplaires qu'il put et les fit disparaître. En 1835, il déplorait "la défectueuse édition qui, pour mon malheur, court le monde dans un état désolant d'imperfection" (Correspondance, II, nº 932).
Un des 12 exemplaires sur papier vélin fort de couleur saumon.
Grâce à la facture adressée à Balzac le 20 février 1833, conservée dans le fonds Lovenjoul, on sait que ces douze exemplaires ont été reliés en cartonnages par Wagner & Spachmann. (Balzac imprimeur et défenseur du livre, 1995, p. 136.)
Par ailleurs, il a été tiré deux exemplaires sur papier de Chine, également reliés par Wagner & Spachmann: l'un en demi-maroquin qui fut offert à Mme Hanska, l'autre en velours vert qui fut offert à Zulma Carraud, mais l'un et l'autre sans envoi de la main de l'auteur.
Précieux envoi autographe signé sur un feuillet de papier blanc monté en tête: offert à M. Surville par son frère Honoré
Sous l'envoi, cette note rédigée par un des petits-enfants de Laure Surville:
A Monsieur [?] en souvenir d'une nièce de Balzac qui avait une grande affection pour lui. 3 juillet 1877.
Il s'agit sans doute d'un des enfants de Sophie Surville, épouse Mallet, morte en 1877.
Louis Midy de la Greneraye dit Surville (1790-1867) épousa Laure, la soeur préférée du romancier en 1820. Ingénieur des Ponts et Chaussées, il fut très lié avec son beau-frère qui lui dédia La Vieille Fille et le prit pour modèle de l'ingénieur Grégoire Gérard dans Le Curé de village.
De la douzaine d'exemplaires tirés sur grand papier saumon, une poignée seulement sont localisés.
On connaît ainsi les exemplaires de Victor Ratier, ancien directeur de La Silhouette, avec envoi autographe signé (Exposition Balzac, Pierre Berès, nº 255.- Collection particulière); celui d'Eugène Sue avec envoi autographe signé "au cher capitaine de la Salamandre" (Jacques Guérin, 1985, nº 4.- Collection particulière) et l'exemplaire offert par Balzac à George Sand (Exposition Balzac, Pierre Berès, nº 254.- Collection Pierre Bergé).
Un quatrième, en cartonnage, est apparu ces dernières années.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue