DOLIVIER (Pierre)

Lot 140
Aller au lot
200 - 300 EUR
Résultat : 300 EUR

DOLIVIER (Pierre)

Essai sur la justice primitive, pour servir de principe générateur au seul ordre social qui peut assurer à l'homme tous ses droits et tous ses moyens de bonheur. Paris, 1793. Plaquette in-8 cousue, non rognée, sous chemise et étui cartonnés modernes. Édition originale, rare. Manifeste pour une redistribution de la propriété par un curé révolutionnaire, cité avec éloge par Jean Jaurès. Né en 1746, l'abbé Pierre Dolivier officiait à Mauchamp près d'Étampes. Dans son Histoire socialiste de la Révolution française, Jean Jaurès s'attarde sur les vives critiques de Dolivier sur la propriété et sur son ébauche de solutions égalitaires de distribution communautaire. "(...) Et nous osons parler de liberté, d'égalité ! Quel est donc le sens que nous attachons à ces mots-là ? Où peut être la liberté quand le besoin, causé par un dénuement général, rend dépendant de tout ? et où peut-être l'égalité, quand les uns trouvent tout fait pour eux, et les autres tout à faire, ou, pour m'exprimer plus exactement, quand tout est pour les uns, et rien pour les autres ?" Babeuf possédait cet Essai. Il tenait Dolivier en haute estime, au point d'inscrire son nom dans la liste pour la députation. Son nom orthographié "Olivier de Beauchamps" lui évita l'arrestation lors de la découverte du complot. (Martin & Walter II, n° 10871.- Monglond, II, 875.- Dictionnaire de biographie française, XI, 448).
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue