YOURCENAR, Marguerite Cleenewerck de Crayencour, dite

Lot 183
Aller au lot
Estimation :
2000 - 3000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 2 256EUR
YOURCENAR, Marguerite Cleenewerck de Crayencour, dite

Alexis ou le Traité du vain combat. Paris, Librairie Plon, 1952.
In-12: broché.
Deuxième édition, en partie originale.
Le texte, paru pour la première fois en 1929, a été légèrement remanié. La préface est inédite.
Exemplaire du service de presse portant ce très bel envoi de l'auteur sur le faux titre: à Nathalie [sic] Clifford-Barney
Amazone qui pense, ces réflexions de Narcisse,
Marguerite
Y ourcenar
L'envoi marque les débuts de l'amitié entre l'auteur et Natalie Clifford Barney (1876-1972) qui se poursuivit jusqu'à la mort de cette dernière. Une amitié nourrie par une passion commune pour la poésie, mais aussi pour les "secrètes amours" à la Lucie Delarue-Mardrus, les lettres "sous le manteau" et toute cette littérature souterraine, libératrice qui, du Puits de solitude de Radclyffe Hall à
Alexis de Marguerite Yourcenar, en passant par Corydon d'André Gide, contribua à délier les corps et les esprits.
La correspondance des deux femmes, conservée à la Bibliothèque littéraire Jacques Doucet, témoigne amplement de cette communion par le verbe et le genre, ainsi que de l'admiration de
Natalie pour sa cadette et pour Alexis qu'elle venait de recevoir (lettre du 3 juin 1952).
Au-delà de la poésie, de l'écriture, de Renée Vivien même, Natalie Barney fut, pour Yourcenar, un modèle, un objet d'estime et d'admiration. "Car pour elle, la fameuse Amazone chère à Remy de
Gourmont, qui a fasciné et inspiré Colette, Radclyffe Hall, Djuna Barnes, Lucie Delarue-Mardrus et bien d'autres poètes et a reçu dans son salon les écrivains les plus en vue de l'avant-guerre, est l'incarnation d'une sorte d'âge d'or littéraire et culturel, le produit d'une époque pendant laquelle, comme elle l'écrit à Natalie Barney, ?la notion de plaisir restait civilisatrice (elle ne l'est plus aujourd'hui); je vous ai partiellement su gré d'avoir échappé aux grippes intellectuelles de ce demi-siècle, de n'avoir été ni psychanalysée, ni existentiali
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue