MANCHE DE MIROIR À CARIATIDE. Manche de miroir... - Lot 18 - Pierre Bergé & Associés

Lot 18
Aller au lot
Estimation :
2000 - 3000 EUR
Résultats sans frais
Résultat : 3 220EUR
MANCHE DE MIROIR À CARIATIDE. Manche de miroir... - Lot 18 - Pierre Bergé & Associés
MANCHE DE MIROIR À CARIATIDE.
Manche de miroir représentant une femme nue, les bras le long du corps, coiffée d'une perruque tripartite à tresses, sommée d'un chapiteau papyriforme autrefois surmonté du disque réflecteur.
Bronze.
Extrémité des ombelles cassée et petite restauration aux pieds.
Égypte, Nouvel Empire.
H_10,8 cm
Acquis en 1978, Simone de Monbrison, Paris.
Publication:
Cl. Derriks, Les miroirs cariatides égyptiens en bronze, Mayence, 2001, p. 150, n° 42.
Les miroirs (“Ce qui vit de voir le visage” en égyptien, en jouant sur le terme “Ânkh”) apparaissent dans des contextes cultuels, domestiques et funéraires. Reflétant la vie, ils redonnent la vitalité à son utilisateur, avec de nombreuses connotations de renaissance et de fertilité. Confectionnés d'abord en cuivre, puis à partir du Moyen Empire en bronze, argent et/ou or, ils sont dits être façonnés des mains de Ptah, Sokar ou Tatenen. Souvent représentés sur des stèles ou des sarcophages, ils apparaissent comme des objets de toilette de la vie quotidienne. Très vite ils prennent une forte connotation funéraire et religieuse. Leur forme, celle du disque solaire avalé le soir par la déesse du ciel Nout, souvent identifiée à Hathor, puis recraché le matin, en fait un symbole d'éternité. Déposés auprès des sarcophages, ils contribuaient ainsi à la renaissance du défunt.
Dans les contextes cultuels, ils sont associés à la déesse Hathor. Tout comme Nout, elle est une déesse-mère, promesse de résurrection. Dans les Textes des Sarcophages, les femmes souhaitent apparaître comme
Hathor. L'offrande des miroirs à Hathor lors des célébrations de culte, surtout représentée sur les reliefs des temples ptolémaïques, est un acte important pour l'équilibre de l'univers. Le roi apaise la déesse en lui présentant les miroirs, dans lesquels il l'invite à regarder “son visage parfait dans le disque”.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue