SCHILLER, Friedrich

Lot 213
Aller au lot
Estimation :
15000 - 20000 EUR
Résultats sans frais
Résultat : 18 798EUR
SCHILLER, Friedrich

Die Räuber. Ein Schauspiel [Les Brigands. Une pièce de théâtre]. Francfort et Leipzig, sans nom, 1781.
Petit in-8 (153 x 92 mm) de (8) ff., 222 pp.: maroquin rouge, dos lisse orné, large dentelle dorée encadrant les plats, coupes filetées or, dentelle intérieure, tranches dorées (reliure allemande de la première moitié du XIXe siècle).
Édition originale.
Exemplaire de première émission avec les erreurs de pagination (p. 69, 163 et 204) et les deux coquilles à la page 65: “lansch” et “grossrr”.
Première et scandaleuse pièce de Friedrich Schiller (1759-1805): un des livres les plus rares de la littérature allemande.
L'ouvrage fut tiré à 800 exemplaires, dont la plupart furent envoyés au pilon, d'où sa rareté.
Lors d'un projet de réimpression par l'éditeur Cotta, Schiller lui-même, fut contraint d'en emprunter un exemplaire.
Avec le Goetz von Berlichingen de Goethe, Die Räuber constituent l'expression la plus éclatante des idéaux du “Sturm und Drang”, le mouvement littéraire d'avant-garde dont les deux écrivains furent les chefs de file.
La première représentation des Brigands provoqua un tel scandale que Schiller, alors âgé de vingt-deux ans, fut contraint de quitter le Würtemberg, sa région natale, et réduit à mener une vie errante jusqu'à son installation à Iéna, en 1789. C'est là que débuta son amitié avec Goethe, jusqu'à son décès en 1805.
Bel exemplaire, très agréablement relié.
Habiles réparations aux feuillets C5, avec infime atteinte au texte, et H2, dans la marge.
Provenance: ex-libris Feuerbacher Heide sur la page de garde, avec numéro d'inventaire.
- Prof. Hans L. Merckle (I,2002, n° 466).
Goedeke V, 162, 24.- Marcuse, 31.- Borst, 429
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue