STÈLE AU NOM DE THOUTMÔSIS IV. Stèle cintrée... - Lot 13 - Pierre Bergé & Associés

Lot 13
Got to lot
Estimation :
90000 - 100000 EUR
STÈLE AU NOM DE THOUTMÔSIS IV. Stèle cintrée... - Lot 13 - Pierre Bergé & Associés
STÈLE AU NOM DE THOUTMÔSIS IV. Stèle cintrée gravée du roi Thoutmôsis IV sur un char. Au sommet, sous le disque ailé de Béhédet, trois colonnes hiéroglyphiques identifient le souverain: ?Men-khépérou-Rê, Djéhouty-mes-kha-khaou, doué de vie.? Le tableau représente Thoutmôsis IV sur un char, vêtu d'un pagne et paré d'un collier ousekh, coiffé de la perruque courte avec uræus; il tient les rênes de l'attelage. Le char est muni d'une caisse et de roues à quatre rayons; le timon le relie à deux chevaux. Ceux-ci sont richement harnachés, les têtes sommées de panaches. Ils sont représentés avec les jambes antérieures levées sans doute pour une meilleure utilisation de la surface limitée du monument. La base de la stèle est vierge. Calcaire et restes de pigment brun-rouge. Fissures et éclats. Égypte, Nouvel Empire, XVIIIe dynastie, ca. 1400-1390 av. J.-C. H_49,5 cm L_33,5 cm Ancienne collection américaine, acquis en 1975. Collection suisse. Thoutmôsis IV est le huitième pharaon de la XVIIIe dynastie; fils d'Aménophis II et de la reine Tiâa, Manéthon lui attribue neuf années de règne (ca. 1400-1390 av. J.-C.). Un monument, la stèle du songe, aujourd'hui encore entre les pattes du grand sphinx de Guiza, laisse penser qu'il a prit possession du trône en écartant l'héritier légitime. Sur cette stèle, l'inscription retrace que le jeune prince, encore adolescent, lors d'une chevauchée équestre dans le désert, s'endormit à l'ombre du colosse. Rê-Horakhty lui apparut alors en songe, lui promettant le pouvoir s'il s'engageait à le désensabler, ce que fit naturellement le jeune monarque. Peu d'événements militaires semblent avoir marqué son règne, l'Égypte profitant de la paix et de la stabilité établies par les rois précédents. En l'an 8, une campagne en Nubie fut une pleine réussite. Son activité architecturale se résume à quelques constructions dans les temples d'Amada, Abydos, El-Kab, Memphis et Thèbes où il achève l'obélisque de Thoutmôsis III, aujourd'hui à Rome. Sa tombe de la
My orders
Sale information
Sales conditions
Return to catalogue