BARBARA CARTLIDGE (ANGLETERRE 1922-2017)

Lot 184
Aller au lot
1 200 - 1 500 €
Result with fees
Result : 2 323 €

BARBARA CARTLIDGE (ANGLETERRE 1922-2017)


Pendentif “The Living Room”, 1973
Or et argent brossé
Pièce unique
Poids: 99,62 g.
H_8 cm L_5,5 cm, chaîne 48 cm
Provenance:Electrum Gallery, London, 1973
Expositions:
- Things remembered Jewellery and objects by Barabra Cartlidge, Electrum Gallery, London, 9 may - 9 june 1973
- Barbara Cartlidge and Electrum Gallery, A Passion for Jewellery, Beatrice Chadour-Sampson, Janice Hosegood, Arnoldsche Art
Publishers, 2016, p. 72-74
Barbara Cartlidge
Barbara est née à Berlin le 2 septembre 1922. Membre de l'élite juive, Cartlidge a fui l'Allemagne nazie à la fin de ses études à l'âge de 16 ans. Elle s'est réfugiée à Copenhague en 8 et trois mois plus tard en Angleterre. À Londres, elle s'est impliquée activement dans la Ligue de la culture allemande libre, une organisation représentant les réfugiés anti-nazis d'Allemagne, sans distinction de religion ou de race. Non seulement intéressée par la politique mais aussi passionnée par les arts et le style personnel, Cartlidge a continué à étudier les bijoux à la Central School of Arts and Crafts de Londres
- maintenant connue sous le nom de Central Saint Martins.
En 1971, après avoir collaboré avec Ralph Turner à la Pace
Gallery, Cartlidge et Turner ont co-fondé Electrum Gallery, la première galerie britannique dédiée à la joaillerie internationale.
Basée à South Molton Street, l'espace est rapidement devenu l'une des galeries contemporaines les plus prestigieuses et les plus influentes au monde. En 1978, Barbara a été nommée
Freeman de la Worshipful Company of Goldsmiths et de la City de Londres. En plus de fabriquer des bijoux et d'ouvrir sa galerie, Cartlidge était une auteure et une historienne bien connue de la joaillerie et pour ses livres, notamment Twentieth-
Century Jewellery (1974) et Rings through the Ages (1980).
La plupart des bijoux Barbara Cartlidge ont été acquis par le Victoria & Albert Museum et sont visibles dans la salle d'exposition V & A Bollinger Jewellery, à côté du travail d'autres bijoutiers contemporains qu'elle a contribué à présenter à Electrum. D'autres collections publiques et privées importantes qui occupent le travail de Barbara incluent la collection d'Alice et de Louis Koch au Musée national suisse, Zurich
My orders
Sale information
Sales conditions
Retourner au catalogue