Jean COCTEAU (1889-1963)

Lot 22
Aller au lot
300 - 400 €
Résultats avec frais
Résultat : 390 €

Jean COCTEAU (1889-1963)

4 L.A.S., 1952-1962, à son ami Claude; 2 pages in-4 et 2 pages in-8 (une à l'adresse de Santo-Sospir).
Belle correspondance amicale et littéraire. 2 avril 1952.
Félicitations pour son dernier ouvrage: «Enfin une écriture! - l'encre parfaite qui coule de l'esprit. Ton admirable page 80 n'est que le microcosme de toute ta vaste et précise clairvoyance. Dans ce gros livre il n'y a pas un pouce de graisse. Tout est muscle et os». Il ajoute qu'il a signalé à Colette sa belle étude... St Jean Cap Ferrat 27 mars 1953: «Le poids d'un livre se devine dès qu'il est entrouvert.
L'histoire du portrait de Staline [par Picasso] est la plus grande embrouille du siècle»... Milly 6 décembre 1960: «Je t'aime bien et je m'ennuie sans toi. Cette ville maudite, où la gauche a pris sa droite, et la droite sa gauche, ne nous laisse voir que les fâcheux»... St Jean Cap Ferrat 12 juillet 1962. «On a tant craché dans mon fleuve que le reflet d'un visage amical (même s'il fait preuve de malice) me nettoie son eau sombre. Un bon poète est ce qui existe de plus ridicule. Mais la couronne d'épines étant le seul vrai chapeau des poètes, je le porte, je me résigne et je t'embrasse. Avec un peu de recul tu verras bien des choses secrètes dans le Requiem»...
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue