François de CHATEAUBRIAND

Lot 16
Aller au lot
2 500 - 3 000 EUR
Result : 6 800 EUR

François de CHATEAUBRIAND

2 Lettres autographes, [août 1810], à la duchesse de Duras; 4 et 3 pages in-4. Très belles Lettres sur l'ITINÉRAIRE DE PARIS À JÉRUSALEM. [Mi-août 1810]. «Ma soeur est bien aimable de me prêcher. J'en ai grand besoin, et je ne sais quand la raison me viendra. Mais jusqu'à présent, je ne l'ai pas encore vue. Je suis toujours triste et inquiet. Vous aurez appris l'accident arrivé à ce pauvre Alexandre [de Laborde] et la mort de sa petite fille qui s'est jettée par la fenêtre. Cela a ramené la famille à Paris. Ils ont tous quitté Méréville. Ils sont malheureux malades et cela m'afflige. D'un autre côté le travail me fait mal, et j'ai un tel dégoût des Lettres et des gens de Lettres que ce n'est qu'avec une répugnance extrême que je me vois forcé de publier quelque chose de nouveau. Je suis pourtant assez content de mon barbouillage. C'est tout juste ce que vous voulez des mémoires plutôt qu'un voyage. Je parle de moi comme une véritable pie d'un bout à l'autre du manuscrit; j'ai précisément rétabli le passage que vous regrettiez. Vous me devinez ou je vous devine. Je voudrois bien deviner surtout ce qui pourroit vous rendre heureuse vous l'auriez sur le champ si j'y pouvois quelque chose. Je suis inquiet encore et vous vous figurez bien pourquoi. Vous voyez que ce que j'avois prévu arrive. On ne me laisse pas tranquille et je crains que cela ne produise un effet quelconque. Cela me jetteroit dans un cruel embarras. Mais je compte encore sur mon étoile. Et puis le pis de tout cela seroit de vendre la Vallée et de m'en aller une bonne fois pour toutes pour n'en plus avoir l'envie trois fois par jour. [...] Je vous écris comme à ma véritable soeur sans réserve et tout ce qui vient au bout de ma plume. [...] Je retourne à l'Itinéraire. Je suis à présent au moment de quitter l'Attique, assis au cap Sunium par une nuit superbe. J'aimerois mieux être assis auprès de ma soeur à sa petite table à thé avec mes deux petites compagnes. [...] j'ai toujours le dessein de transformer la bibliothèque en chapelle»... (CG II 452) Ce dimanche 27 [26 août]. «Que ma soeur est bonne et aimable! Je l'aime tous les jours davantage. Elle entre si bien dans mes peines et dans mes plaisirs! Elle me parle une langue que j'entends si bien! Je suis réellement bien triste à présent, et depuis un mois ou deux je tourne tout à fait aux idées noires. Je n'ai pas de sujet positif de chagrins, mais l'incertitude de mon avenir me trouble et je voudrois s'il étoit possible sortir de cette position qui ne m'assure jamais de lendemain. Ensuite je vois avec une vraie inquiétude l'abandon où je serai dans quelques années. Toutes les amitiés que je m'étois formées se dénouent par différentes raisons. Les unes parce que des places, des goûts, des fatalités éloignent de moi les personnes avec lesquelles j'étais lié; les autres parce [que] la mort, ou le changement de sentiment ne me laissent plus rien à prétendre. Comme d'une autre part je suis sans famille et sans aucun de ces attachemens communs qui remplissent au moins les jours; cela fait que je me trouve dans un isolement très grand; isolement qui s'accroîtra tous les jours. Quoi qu'il en soit aussitôt que l'Itinéraire sera imprimé, il faudra bien que j'en vienne à une résolution; car cette position ne peut être longtemps prolongée; et alors, si ma soeur est à Paris, nous causerons de ce que nous avons à faire de mieux pour l'avenir. Sans doute, je n'ai point mis dans l'Itinéraire, ce que je ne devois pas y mettre. C'est l'histoire de mes pensées et des mouvemens de mon coeur pendant un an, sur les ruines d'Athènes et de Jérusalem; mais rien de ce qui ne doit point sortir de mon coeur n'en sortira; et si cet Itinéraire ne m'apporte pas quelque gloire, du moins il me fera j'espère un peu aimer des âmes généreuses et capables de sentir le prix des sentimens élevés. [...] Je baise tendrement et respectueusement votre main gauche. C'est celle du côté du coeur». (CG II 453)
My orders
Sale information
Sales conditions
Retourner au catalogue